Hidria.net » Blog » Tout savoir sur Kevin Rivaton ?

Tout savoir sur Kevin Rivaton ?

montagnes

Kévin Rivaton : son investissement pour l’écotourisme

À l’heure actuelle, de plus en plus de personnes prennent conscience qu’il est enfin temps d’agir pour l’écologie. Pour Kevin Rivaton, cela fait déjà bien longtemps qu’il a compris qu’il s’agissait d’une enjeu majeur. Il va même encore plus loin en prônant l’écotourisme. Depuis les années 70, les vacanciers sont de plus en plus nombreux, et c’est assez récent que l’on entend parler de l’impact d’un tourisme non contrôlé sur la planète, mais pas uniquement. La manière, dont les touristes consomment, a aussi un impact sur l’économie locale et la conservation des coutumes d’un pays et d’une région. Après avoir vécu ses 10 premières années au Liban, en 2009, Kévin Rivaton a fait un périple à vélo, accompagné d’un ami, entre son pays natal et l’Israël. Il y est de nouveau retourné quelque temps après, avec sa famille. Outre le fait de pouvoir découvrir pleinement sa langue natale, il a fortement apprécié la ville de Tyr, avec ses fabuleuses plages de sable blanc. Les randonnées au Mont-Liban offrent tout aussi des paysages incroyables. Il a également découvert le Pérou, la Colombie, le Venezuela et l’Argentine. C’est donc un amoureux des voyages. Pour autant, pas question pour Kevin Rivaton de le faire n’importe comment. Le tourisme de masse ne fait pas parti de son vocabulaire. C’est pour lui, participer à la dégradation de la planète, alors qu’il est possible de découvrir les paysages et les coutumes d’une autre manière.
C’est pour cela, qu’il tente toujours d’amener ses clients à choisir l’écotourisme pour l’organisation de leurs voyages. En plus, ce ne sont pas des noms inconnus, puisque Kevin Rivaton a travaillé avec Havas Voyages, Euro Disney, Club Méditerranée, Pierre et Vacances ou encore Club Med. En discutant avec chacun de ses clients, Kévin Rivaton leur montre qu’il existe différents moyens, pour faire du tourisme en étant écoresponsable. Pas besoin d’être un fan de vélo. Il suffit de faire des promenades à pied ou à cheval par exemple. C’est aussi pouvoir découvrir des lieux avec un guide local, ou encore faire des achats dans l’artisanat local. C’est également indispensable de respecter la nature, sans jeter de déchets, bien évidemment. Ces grands noms du tourisme le comprennent bien. Comme leurs clients sont davantage enclins à vouloir faire attention à leur impact sur l’environnement, et à consommer de manière intelligente, ces grands groupes proposent des activités en lien avec l’écotourisme.

Laisser un commentaire